Retrouvez nous aussi sur TikTok ! 🏆

Quelles sont les 5 plus grandes championnes françaises de sports extrêmes ?

Découvrez ces française de l’extrême qui n’ont peur de rien et qui de leurs prouesses ont marqué l’actualité sportive ! 

Les plus beaux palmarès féminins dans les sports extrêmes et surement pas les derniers à venir…

 

 

1. Julia Chanourdie : la professionnelle de la grimpe

 

Julia Chanourdie a grandi en Haute Savoie, la plongeant dès le plus jeune âge dans ces magnifiques paysages montagneux. Elle commence l’escalade assez tôt, et ce, grâce à une salle que tiennent ses parents à Annecy. A 8 ans déjà elle entre en compétition et repart gagnante. Très vite cette discipline va devenir une vraie passion pour notre championne de l’extrême !

 

En quatre ans (2010-2014) Julia va remporter six médailles d’or aux Championnats de France jeunes de difficulté. En 2010 également, elle rejoint l’équipe de France jeune. Elle y restera cinq ans.  De 2015 à 2017, Julia Chanourdie continue dans ce même championnat mais finira toujours à la deuxième place pour finir par une médaille d’argent au Championnat de France de bloc !La médaille d’or tombera enfin l’année suivante pour cette même compétition ! En 2016, elle arrive à la 6ème place du classement mondial.En 2017, notre championne en sports extrêmes atteint les podiums internationaux seniors : aux World Games de Wroclaw puis en coupe du monde à Wujiang, 3ème à chaque fois. Elle gagne alors deux places au classement mondial avec désormais sa 4ème place au classement. Julie obtient sa qualification aux JO de Tokyo en décembre 2019.

 

 

Une double passion pour le sport extrême

 

Julia Chanourdie ne vit pas sa passion qu’à moitié puisqu’elle pratique également l’ascension de falaises en parallèle de toutes ces compétitions. La falaise qu’elle gère tout aussi bien puisqu’elle enchaîne aussi les performances dans ce milieu-là. En 2008 elle réalise un 8a ainsi qu’un 8b sur la falaise du Foron. Ses deux premiers 8c seront réalisé 4 ans plus tard. Par la suite également il s’agit de la première femme à partir sur du 9a en Italie (2017) et sur la falaise de Mollans-sur-Ouvèze (2018).

 

Plus récemment ,en mars 2020, sur la falaise de Saint-Léger-du-Ventous, Julia Chanourdie est la première femme française à réaliser du 9a+. Le 4 novembre 2020 c’est une voie cotée 9b qu’elle déclare avoir réalisée ! Julia devient alors la 3ème femme au monde et la 5ème française à avoir réussi de telles prouesses !

 

 

 

2. Perrine Laffont : la championne des bosses

 

Née à Lavelanet en Ariège, Perrine Laffont est une championne de ski acrobatique spécialiste de l’épreuve des bosses ! Très jeune elle pratique le ski grâce à ses parents qui vont l’initier à la pratique.En 2014, à 15 ans à peine, elle se sélectionne pour la finale de l’épreuve des bosses aux JO d’hiver. Elle finit à la 14eme place. Perrine participe ensuite aux Championnat du monde de Kreischberg finissant 13eme aux bosses et 6ème aux bosses parallèles.Février 2016, Perrine Laffont remporte sa première victoire en coupe du monde à Tazawako.

 

À seulement 18 ans, elle se présente à nouveau aux mondiaux de Sierra Nevada. Elle accède au podium avec une 2ème place au classement dans la discipline bosses en parallèle. Il s’agit de la première championne du monde française dans cet exploit. En 2018, elle participe aux JO d’hiver à Pyeongchang et décroche le titre de championne olympique en ski acrobatique dans sa spécialité : l’épreuve des bosses ! L’année suivante elle obtient le deuxième titre mondial en bosses parallèles ainsi que son premier globe de cristal en ski acrobatique. Entre l’année 2019 et 2020 elle va enchainer 8 victoires en 10 courses et obtenir son deuxième gros globe de cristal ! Au total elle obtiendra 4 globes de cristal en bosses. 

 

On finit avec le 8 mars 2021 où Perrine obtient le titre de championne du monde de ski de bosses en simple, juste devant la grande Yuliya Galysheva.

 

 

3. Marine Cabirou : la descendeuse de VTT professionnelle

 

 

Marine Cabirou, originaire de Millau, est une sportive extrême de haut niveau en descente de VTT. Elle commence le VTT de descente grâce à une passion qu’elle partage avec son frère. Aujourd’hui elle est membre de l’équipe de France et roule pour la Team française Voulvoul Racing. Une passion qui lui permet de voyager autour du monde…

 

En 2015 elle est championne du monde junior, 1ère du classement général. L’année suivante, Marine finit également 1ère en descente individuelle en coupe de France de descente à Oz en Oisans et 4ème au championnat du Monde 4-Cross et descente individuelle. Au cours de l’année 2017, elle termine à la 6ème place aux championnats du monde VTT et trial. Marine finit aussi 1ère en descente individuelle en Coupe de France de descente à Montgenèvre mais également à Pra Loup. De 2018 à 2019 elle passe de la 6ème à la 2ème place dans le classement général.

 

On finit avec l’année 2020 où Marine Cabirou, âgée de 23 ans à peine, remporte la coupe du monde de VTT descente : elle atteint la première place du classement général en remportant deux manches !

 

 

4. Livia Lancelot : la championne de Motocross

 

 

Née à Saint-Denis, Livia Lancelot est une pilote de motocross hors pair ! Il s’agit de la 1ère championne du monde française féminine de l’histoire du Motocross, c’est elle qui a remporté le tout premier FIM Women’s Motocross World Championship en 2008. Une vraie pro du sport extrême ! Il s’agit aussi de la première femme pilote team-manager ! Livia Lancelot possède effectivement sa propre structure : OneoneFour.

 

Dans les dates clés nous retrouvons l’année 2014 où elle va se retrouver à la 3ème place du Championnat du monde féminin. 2015, où notre pilote termine championne de France et 2ème au Mondial WMX. En 2016, elle obtient pour la 2ème fois le titre de championne du Monde et devient pour la 6ème fois également championne de France !  Enfin en 2017, c’est un 7ème titre de championne de France qu’elle remporte ainsi qu’un titre de vice-championne du Monde.

 

 

5. Johanne Defay : la Rookie of the year

 

 

Johanne Defay est une surfeuse professionnelle née du côté de Puy-en-Velay. À l’âge de 8 ans, elle pratique cette discipline, surfant sur l’île de La Réunion.  Très vite en compétition, elle obtient le titre de championne d’Europe Junior en 2009-11 et 2013 ! Johanne obtient également le titre de championne d’Europe et se qualifie pour le Championship Tour ! Elle arrive 8ème lors de cette compétition ce qui lui vaudra son sacre de « Rookie of the year ». Après ceci, en 2014, Johanne devient la surfeuse number one française et européenne ! 

 

En 2015, elle est à la 3ème place au Fiji Women’s pro. L’ année suivante elle est cette fois-ci 1ère à cette même compétition ! En 2017 Johanne Defay est  1ère au Anditi Women’s Pro ainsi qu’au Port Stephens Toyota NSW Pro à Birubi Beach. L’année suivante, 1ère encore une fois mais au Uluwatu CT à Bali. Elle sera également deuxième de la compétition au Freshwater Pro en Californie, en 2019. L’année 2020 fut une année plus studieuse pour Johanne Defay qui grâce à l’un de ses sponsors à pu suivre une formation à  l’EM Lyon Business School, une école supérieure de commerce à Lyon.

 

Johanne a cependant vite repris sa planche puisque la WSL a annoncé sa reprise en Australie cette année !  Un évènement qui ne peut que la ravir ! Et nous les fans de sports extrêmes avec !

 

@femmedesport

Julia Chanourdie, notre ##FemmeDexception du jour ! 🧗🏼‍♀️🇨🇵 ##femmedesport ##sport #femme ##escalade ##climbing

♬ Surrender – Natalie Taylor
@femmedesport

Championne du monde de ski de bosses à 22 ans, énorme, bravo !! 🤩🔥 @perrinelaffont ##femmedesport ##sport ##foryou ##perrinelaffont ##championne ##viral

♬ Without Me – Halsey

Nous sommes sur Facebook

La vidéo du moment

Liens utiles

Soyez la première au courant des meilleures infos sur le sport féminin !

🏋🏼‍♀️

🏋🏼‍♀️

Inscrivez-vous à notre newsletter ! 🏋🏼‍♀️