Retrouvez nous aussi sur TikTok ! 🏆

Géraldine Fasnacht : la pro de la haute voltige

En terme de vie trépidante, on peut dire que l’athlète du jour a de quoi nous surprendre ! Géraldine Fasnacht pratique à la fois le Snowboard freeride, le basejump, le wingsuit et ça n’est pas tout… ! Notre championne en sports extrêmes surnommée « la femme oiseau » est également pilote d’avion et d’ULM.

 

Géraldine Fasnacht, sportive de l’extrême

 

Née à Lausanne en Suisse, en 1980, Géraldine Fasnacht est la spécialiste des sports de l’extrême ! Passionnée des montages depuis toujours, elle s’en inspire, la poussant toujours plus loin dans ses explorations d’endroits reculés du monde.

Géraldine Fasnacht commence le snowboard alors qu’elle est encore assez jeune. Petit à petit, elle accèdera aux compétitions de freeride. En 2002, 2003 et 2009, elle remportera au total 11 victoires  internationales dont 3 faisant partie de l’Xtreme de Verbier. Une course connue comme étant la course la plus dangereuse au monde ! En snowboard freeride toujours, Géraldine Fasnacht descendra en 2016 le Marinelli : le plus long couloir des Alpes.

 

La découverte de l’extrême en haute voltige…

 

Autour des années 2000, elle découvre le wingsuit ainsi que le basejump, encore des sports extrêmes !

Le plus impressionnant seront les exploits qu’elle réalisera par la suite. 

Eh oui, en plus de pratiquer ces différentes disciplines, Géraldine Fasnacht les gère plus que bien ! 

En basejump, elle ouvrira plusieurs nouvelles falaises comme en 2005 avec cette falaise au Mali ou en terre de Baffin en 2007. Pour finir elle participera à une expédition qui lui permettra de réaliser le premier saut en Antarctique. 

Elle commence le wingsuit en 2010, en Iran, où elle y réalise le premier vol de cette discipline dans ce pays. Ensuite, en 2012 elle ouvre un premier vol au sommet des Drus. Elle réalise un vol au sommet du Cervin en 2014 : une première mondiale ! Un autre vol mythique qu’elle ouvrira également est celui du Mont Rose ou le plus haut sommet suisse ! En 2016 elle ouvre le premier vol en wingsuit au sommet du Täschhorn, celui du Barrhorn et enfin celui des Grandes Jorasses, en Suisse. Elle réalisera également le premier vol en Haute Savoie et un autre en Italie.

 

 

Un film qui pourrait vous donner le vertige… !

 

Un autre exploit, on n’en finit pas ! La réalisation d’un film sur notre championne en 2016 : 4634. Un film qui nous fait grimper à plus de 4634 mètres puisqu’on y suit Géraldine Fasnacht lors de son ascension du Mont Rose. Accrochez-vous bien en le regardant !

 

 

 

Ses autres passions de l’extrême

 

Comme dit plus haut, Géraldine Fasnacht possède également d’autres passions en parallèle de ses compétitions. Pour commencer, l’ULM, qu’elle pratique plus fréquemment depuis 2017. Géraldine se sert de celui-ci pour la réalisation de projets en montages sur la glaciers. 

Une autre passion dont on ne vous a pas encore parlé se sont ses conférences. Géraldine Fasnacht adore y partager ses aventures et elle y enseigne également la gestion du risque et le dépassement de soi. 

Pour finir une toute dernière nouvelle aventure s’est offerte à notre championne depuis peu puisqu’elle est devenue maman en 2019 ! 

On peut déjà affirmer que le petit Odin ne risque pas de s’ennuyer avec une telle maman !

Nous sommes sur Facebook

La vidéo du moment

Liens utiles

Soyez la première au courant des meilleures infos sur le sport féminin !

🏋🏼‍♀️

🏋🏼‍♀️

Inscrivez-vous à notre newsletter ! 🏋🏼‍♀️