Les meilleures infos sur le sport au féminin

Ne manquez plus un seul article Femmedesport ! 💪 Inscrivez-vous à notre Newsletter.

Rencontre avec Jade Maréchal, escrimeuse, entrepreneuse et étudiante en marketing international 

Aujourd’hui vous allez faire la connaissance de Jade Maréchal, spécialiste du fleuret, étudiante en commerce international et conférencière. Une jeune femme déterminée et organisée qui nous dévoile en exclusivité comment elle parvient à mener sa vie de sportive de haut niveau et d’étudiante. Désormais âgée de 21 ans, Jade n’a qu’une hâte, se qualifier et être prête pour les Jeux Olympiques de Paris 2024. « Mon regard se porte déjà sur 2024. Les Jeux Olympiques c’est ce pourquoi je m’entraîne bi-quotidiennement, c’est mon but ! »

 

Pouvez-vous vous présenter en quelques lignes ?

 

Jade Marechal : Je m’appelle Jade Marechal, j’ai 21 ans et je suis la cadette d’une famille de 5 filles. Je viens de Bordeaux et j’ai rejoint PARIS pour intégrer l’INSEP en Septembre 2020. Je suis escrimeuse en Equipe de France de Fleuret, que je pratique depuis l’âge de 10 ans. Parallèlement à cela, je suis étudiante en Master 1 de Marketing International à KEDGE et je suis également chef d’entreprise. En effet, j’anime des conférences au sein d’entreprises pendant lesquelles je fais le lien entre sport de haut niveau et monde professionnel.

 

Crédit photos : Benoît Bernheim

 

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur vos études ? Comment avez-vous fait pour gérer votre vie de sportive de haut niveau ainsi que votre vie d’étudiante à la fois ?

 

Jade Marechal : Je suis en MASTER 1 de commerce international à KEDGE PARIS. Depuis le début de ma carrière j’ai toujours suivi un cursus classique sans aménagement particulier. Je n’ai jamais eu besoin ni envie de dédoubler mes années d’études (pourvu que cela dure !). J’avais l’aide précieuse de mes parents qui m’ont aidée à m’organiser et qui me facilitaient grandement la tâche dans mes nombreux déplacements et mes changements d’emploi du temps toujours très chargés. Mon lycée était également très compréhensif quant à mes absences. C’était à moi de trouver du temps pour rattraper les cours manqués. 

L’escrime, mais surtout le sport de haut niveau de manière générale, m’a poussée à être efficace rapidement. Là où les autres élèves avaient 2h pour travailler le soir, je n’avais que 30min. Et devais apprendre à être concentrée et organisée. 

Lors de mon entrée en études supérieures, j’ai été bien entourée par toute l’équipe de direction. J’ai commencé en Bachelor EBP International à KEDGE… Bordeaux ! Aucun cursus Sportif de haut niveau n’existait. Mais ils ont tout de suite su se montrer cléments sur mes absences nombreuses et mes contraintes, dûes aux compétitions. Le deal était simple. J’avais le droit de manquer les cours si je me débrouillais pour les rattraper et que j’avais de bonnes notes. Certains professeurs étaient très compréhensifs, d’autres moins… et me demandaient parfois de faire un choix entre études et sport. Ça n’a pas toujours été facile, mais là encore mes parents m’ont épaulée. 

Lorsque j’ai été appelé à l’INSEP à Paris en Septembre 2020, j’ai du trouver une solution pour transférer mes études. J’ai donc intégré l’ESG le temps d’une année pour suivre des études à distance afin de terminer mon bachelor. C’est donc avec plaisir que j’ai pu réintégrer KEDGE cette année pour débuter mon Master, toujours dans le cursus classique, en m’organisant pour suivre comme il le faut mon triple projet. 

Faire des études en même temps que du sport de haut niveau c’est surtout une question d’organisation et de détermination. 

Gérer son temps entre deux entraînements et avoir la motivation de s’y mettre quand on sort de 3h d’assauts c’est pas toujours facile. Mais il faut le faire si on ne veut pas crouler sous le retard après !

 

Quel est votre parcours sportif, pouvez vous nous présenter votre palmarès ?

 

 Jade Marechal : J’ai commencé l’escrime à 10 ans au BEC Escrime en suivant les pas de ma grande Sœur Morgane. Avant je faisais du Tennis (et ce n’était visiblement pas un sport pour moi !), et j’ai toujours rêvé de prendre un fleuret. Mais ma sœur ne voulait pas qu’on fasse la même discipline pour ne pas créer une ambiance de compétition néfaste entre nous. Alors je la suivais absolument dans toutes ses compétitions et entraînements. Et j’ai commencé quand elle a arrêté pour ses études. Je savais déjà me mettre en garde et connaissais les règles. J’ai tout de suite fait de la compétition et ai rapidement gagné les championnats départementaux puis régionaux chaque année. 

C’est en Cadet, lorsque je gagne les Championnats de France SENIOR N2, que je commence à rêver de carrière Olympique. J’avais 16 ans. 

De là, je fais mes premiers pas sur le circuit international et me sélectionne en Equipe de France en Junior 2. L’année suivante je participe aux Coupes du Monde Sénior et intègre l’INSEP, terre de Champions. Un vrai tremplin vers le très très haut niveau. Après des titres nationaux individuels et par équipe, j’ai obtenu plusieurs médailles en Coupe du monde par équipes. Et je viens de gagner les Championnats d’Europe U23 avec mon équipe ! 

Je vise l’or en 2028 mais mon regard se porte déjà sur 2024. Les Jeux Olympiques c’est ce pourquoi je m’entraîne biquotidiennement, c’est mon but !

 

En quoi consiste votre entraînement quotidien ?

 

 Jade Marechal : Mon entraînement se divise tous les jours en deux séances, du lundi au vendredi. 

Nous avons des séances d’assauts (de matchs), de préparation physique, de musculation, des leçons individuelles avec le maître d’armes, des séances d’appuis, de la mobilité mais aussi de l’analyse vidéo, de la préparation mentale.. 

C’est très varié car il faut développer beaucoup de qualités à l’escrime. Il faut être musclé tout en étant agile et explosif. Un équilibre qu’il faut gérer durant la saison. 

En fonction du calendrier, les coachs mettront l’accent sur le foncier, ou sur la technico-tactique… Nous on ne s’occupe pas de la plannif, on suit le programme ! A cela s’ajoutent des temps de récupération primordiaux. L’INSEP nous met à disposition des unités de bains froids/Bains chauds, des saunas.  On s’étire après chaque séance, et on s’échauffe parfaitement. C’est le secret pour enchaîner les entraînements et les compétitions sans blessure.

 

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans cette discipline ?

 

Jade Marechal : Ce qui me plaît le plus dans l’escrime, je crois que c’est le fait que chacun peut s’exprimer comme il le souhaite sur la piste. C’est d’ailleurs ce qui fait que ce sport est d’une complexité incroyable et qu’il faut des années pour être très fort. 

Chacun à « son escrime » comme on dit qui ne ressemble à aucune autre. 

On reconnaît des tendances en fonction des pays (les asiatiques sont très dynamiques, les français très classiques, les italiens sont plus lents mais plus réactifs, les américains très forts au combat rapproché), mais chaque tireur est différent, ce qui donne des issus de matchs imprévisibles. Chacun a ses touches favorites, ses habitudes, sa façon de se mettre en garde, sa parade fétiche…

C’est aussi un sport qui véhicule tant de valeurs. Le respect est très important dans mon sport envers l’adversaire, mais aussi l’arbitre. 

On doit apprendre à maîtriser ses émotions (ce n’est pas la partie la plus facile pour moi) car le langage corporel joue un rôle important. J’ajouterai que l’escrime est un sport pour tous. 

On a toutes les morphologies et les âges sur la piste, il n’y a pas de règles à ce sujet et c’est génial !

 

Quel est votre meilleur souvenir sportif ?

 

Jade Marechal : Mon meilleur souvenir sportif ne date que d’une semaine. J’ai remporté les Championnats d’Europe par équipe avec ma TEAM de rêve dont notamment Eva Lacheray et Alice Recher mes deux amies de toujours. On avait obtenu seulement la médaille en chocolat (4è place) aux derniers Championnats… Alors cette victoire m’a remplie de joie. C’était une super semaine, ou nous étions soudées tous les jours. 

Cette médaille est le fruit de plusieurs années de travail en équipe ! Monter sur ce podium, sur la première marche, la main sur le coeur en entonnant la Marseillaise, c’est tellement émouvant.

 

Avez-vous d’autres passions ?

 

Jade Marechal : En dehors de l’escrime, je suis conférencière en entreprise pour la performance, et j’adore partager ce que m’apprend le sport de haut niveau au quotidien. Quand j’ai besoin de déconnecter ou de me vider la tête, j’adore cuisiner, surtout des desserts..Et puis je ne sais pas si on peut appeler cela une passion, mais plus les années passent et plus je me rends compte que la famille, il n’y a que cela de vrai. 

Mes parents et sœurs sont présents dans tous les moments de ma vie, les joies et aussi les désillusions.

 

Quels sont vos prochains objectifs sportifs à atteindre ? 

 

Jade Marechal : Avant d’obtenir une médaille d’Or aux Jeux Olympiques de Los Angeles (le Rêve !), j’ai de nombreuses étapes à atteindre et à valider. J’aimerais déjà entrer en Equipe de France Senior d’ici un an, et entrer dans les 8 premières tireuses en Coupe du Monde. J’aimerais également gagner la saison prochaine les Championnats de France pour mon Club.

 

Des conseils aux femmes/jeunes filles qui aimeraient se lancer dans les sports de haut niveau tout en continuant leurs études ?

 

Jade Marechal : Je ne dirai jamais assez que mener à bien un double projet, le plus important à mes yeux est l’organisation et la détermination. Aménager son temps, et être motivé dans toutes les tâches quotidiennes est primordial. Dans tous les cas, faire le choix de se donner à fond dans un projet sportif et scolaire ne peut qu’être une aventure incomparable et enrichissante. 

Le sport apporte des valeurs de vie importantes qui seront valorisées qu’importe l’issue du projet.

 

Le mot de la fin ?

 

Jade Marechal : Je souhaite simplement encourager tout le monde comme je le fais à chaque fois, de repousser ses limites et d’entreprendre n’importe quel projet qu’il souhaite. 

Aller au bout de ce qu’on souhaite est forcément vecteur d’apprentissages ! 

 

Crédit photos : Benoît Bernheim

Merci Jade pour cette interview très inspirante ! Nous allons suivre de près ton chemin jusqu’à Paris 2024 et sommes tous derrière toi ! 🤺🥇

 

Retrouvez Jade Marechal sur ses réseaux sociaux, ainsi que toutes nos interviews exclusives pour en apprendre toujours davantage sur le quotidien de nombreuses athlètes et entrepreneuses féminines. 💪

Et si vous souhaitez également en savoir plus sur comment combiner le sport de haut niveau et les études nous avons réalisé un article sur le sujet ! 📚

Inscrivez-vous à notre Newsletter 👋

Soyez la première au courant des meilleures infos sur le sport au féminin ✨💪🏻

Newsletter bimensuelle Femmedesport. Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

close

Ne manquez plus un seul article !

Inscrivez-vous pour en apprendre toujours davantage sur le quotidien de nombreuses entrepreneuses et athlètes féminines. 💌 💪

Soyez la première au courant des meilleures infos sur le sport féminin !

🏋🏼‍♀️

🏋🏼‍♀️

Inscrivez-vous à notre newsletter ! 🏋🏼‍♀️