Les meilleures infos sur le sport au féminin

Ne manquez plus un seul article Femmedesport ! 💪 Inscrivez-vous à notre Newsletter.

Rencontre avec Alicia, patineuse en équipe française de patinage synchronisé

Au cours d’une interview, nous avons eu la chance de faire la connaissance d’Alicia, l’une des 18 patineuses de l’équipe des Jeanne d’Arc de Rouen ! Elle nous partage sa passion pour le patinage synchronisé, une discipline si belle qui mériterait davantage de visibilité. Découvrez ce sport d’équipe pas comme les autres qui on l’espère pourra vous convaincre d’à votre tour sauter le pas !

 

Pouvez-vous vous présenter en quelques lignes ?

Alicia : Je m’appelle Alicia, j’ai 27ans et je suis patineuse dans l’équipe des Jeanne d’Arc de Rouen. Cette année, nous patinons dans la division Seniors N1 qui est la plus haute division en France. L’année dernière nous étions dans une autre catégorie qui venait de se créer. Cette catégorie ne pouvait pas faire les championnats du monde dans la mesure ou le patinage synchronisé se fait normalement à 16 et que notre catégorie se pratiquait à 12.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Au total cette année, nous sommes 18 patineuses dans l’équipe âgées de 15 à 31 ans. »

 

Pouvez-vous nous en dire plus sur la création de votre équipe ?

Alicia : À Rouen, le patinage synchronisé existe depuis très longtemps. Ça ne s’est jamais arrêté. Jusqu’en 2020, la plus grosse équipe de Rouen patinait dans la catégorie Juniors N1. Cette équipe a notamment représenté la France aux championnats du monde à plusieurs reprises jusqu’en 2020, jusqu’au Covid. Malgré une sélection en 2020, la France a décidé de ne pas aller aux championnats du monde, ce qui n’a pas été simple pour les patineurs qui avaient travaillé très dur durant toute la saison. Puis durant la période de Covid la saison suivante, les conditions d’entraînement étaient très particulières. Peu de pratique sur glace, beaucoup de pratique en visio, les majeurs ne pouvaient pas toujours s’entraîner.

« Ça a été vraiment une saison compliquée, toutes les compétitions se sont annulées au fur et à mesure.« 

Je pense que cela a dégoûté certains athlètes et beaucoup de patineurs se sont arrêtés pour partir vers d’autres horizons. Avec les patineuses qui sont restées et d’autres qui sont venues d’autres clubs, nous avons fait la Seniors élite 12 en 2021/2022.

Cette année, nous avons à nouveau récupéré des patineuses de l’extérieur et des jeunes patineuses de chez nous qui avaient l’âge de monter dans la catégorie Seniors. C’est pour cela que nous sommes cette année Seniors N1 avec un effectif de 18 patineurs.

 

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans le patinage synchronisé ?

Alicia : Personnellement, je trouve que de toutes les disciplines du patinage, c’est celle qui est visuellement la plus agréable et impressionnante à regarder. On patine à 16, donc il y a beaucoup d’effets au niveau visuel. Ça montre une puissance, on fait des portées… Mais ce qui plaît surtout c’est le fait de patiner en équipe. De travailler pour le même but, d’avoir les mêmes objectifs, ça rend les entraînements plus fun. Parfois plus difficiles, parce qu’on est fatiguées et tout le monde n’a pas forcément le même état d’esprit au même moment. Mais en même temps, “ce sont des moments incroyables qu’on passe ensemble”.

 

En quoi consiste votre entraînement quotidien ?

Alicia : Nous avons entraînement tous les matins du lundi au vendredi. On arrive à la patinoire à 6h10 pour s’échauffer en hors glace puis on a entraînement sur glace en équipe de 6h30 à 8h00.

“Nous travaillons nos deux programmes. On a un programme court et un programme long.”

 Le programme court est plus orienté sur la technique et le programme long est aussi très technique, mais il y a beaucoup plus de libertés. On a aussi des entraînements sur glace en solo pour progresser au niveau individuel et pour ça puisse servir au sein de l’équipe. Là il y a plusieurs créneaux possibles et c’est en fonction de nos horaires de travail ou de nos horaires de cours ; on vient quand on peut venir. Ensuite, on a deux heures de préparation physique par semaine. On travaille essentiellement la musculation et le cardio. Et on a également une heure de yoga et une heure de danse au sol par semaine.

 

Quel est votre palmarès ?

Alicia : L’année dernière, nous avons été championnes Seniors en N2. Comme l’équipe est nouvelle, nous n’avons pas de palmarès dans cette nouvelle catégorie. En revanche nous étions déjà plusieurs fois champion de France en junior N1 et sénior N2 et certaines patineuses ont déjà participé aux championnats du monde, que ce soit en Juniors ou en Seniors.

 

Quel est votre meilleur souvenir sportif ?

Alicia : Le mien, c’est lorsqu’on s’est qualifiées pour la coupe du monde Juniors en 2010.

‘C’était il y a très longtemps maintenant, mais c’était une saison super riche en émotions parce qu’à l’époque, nous étions deux équipes à se bagarrer vraiment fort pour aller aux championnats du monde.’

 Il y avait trois compétitions sélectives, et il fallait en gagner deux. On a perdu la première, mais ça nous a motivé pour continuer parce qu’on n’était vraiment pas loin de la gagner. La deuxième compétition, c’était le championnat de France, et on l’a gagné. Ensuite, la troisième manche était une compétition à Rouen, la French Cup. C’est une des plus grosses compétitions internationales de patinage synchronisé qui se déroule chez nous à Rouen. Après le programme court, nous étions derrière nos adversaires, et nous avons rattrapé notre retard sur le programme long.

“C’était vraiment super fort, il y avait tous les gradins qui nous encourageaient parce qu’on était chez nous et parce qu’on a vraiment fait un super programme.”

 

 

Avez-vous une anecdote à nous raconter ?

Alicia : L’année dernière, on a lancé un compte TikTok pour notre équipe, juste pour le fun et parce qu’on avait des vidéos drôles à déposer. On a gagné très vite beaucoup d’abonnés.

“On a plus de 50 000 abonnés et ça nous permet de gagner un petit peu d’argent pour nous payer le maquillage ou des soirées d’équipe.”

 

 

Quels sont vos objectifs pour les années à venir ?

Alicia : Ce ne sera peut-être pas pour la prochaine saison parce que nous sommes une nouvelle équipe, mais l’idée c’est de travailler très dur et devenir la meilleure équipe de France dans cette catégorie seniors N1 pour pouvoir représenter la France aux championnats du monde. Et puis qui sait, peut-être que cela arrivera cette année.

 

Un mot pour la fin ?

Alicia : Il faut absolument que cette discipline prenne de la visibilité parce que c’est une discipline vraiment incroyable. Et il faut venir à la French Cup à Rouen qui se tiendra le premier weekend de février !

 

 

Merci Alicia pour cette belle interview ! ⛸✨

N’hésitez pas à suivre l’équipe des Jeanne d’Arc de Rouen sur leur compte Instagram ainsi que sur leur compte TikTok.

Pour d’autres interviews exclusives, rendez-vous sur notre site !

Inscrivez-vous à notre Newsletter 👋

Soyez la première au courant des meilleures infos sur le sport au féminin ✨💪🏻

Newsletter bimensuelle Femmedesport. Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

Soyez la première au courant des meilleures infos sur le sport féminin !

🏋🏼‍♀️

🏋🏼‍♀️

Inscrivez-vous à notre newsletter ! 🏋🏼‍♀️