Les meilleures infos du sport au féminin

Ne manquez plus un seul article Femmedesport ! 💪 Inscrivez-vous à notre Newsletter.

Alexia Fancelli, sportive de haut niveau en kitefoil : rencontre

Femme de sport vous propose aujourd’hui de partir à la rencontre d’Alexia Fancelli, française et sportive de haut niveau depuis 2016 en kitefoil. Un sport peu médiatisé encore, mais pour qui le vent devrait tourner à l’approche de son entrée au programme de Paris 2024 ! Alexia nous en dit un peu plus sur son parcours ainsi que sur sa passion pour cette belle discipline.

 

Pouvez-vous vous présenter en quelques lignes ? 

Alexia Fancelli : Je m’appelle Alexia Fancelli, j’ai 30 ans. J’habite dans le sud de la France, à Hyères, à côté de Toulon et je suis sportive de haut niveau depuis 2016 en Kitefoil. 

Le kitefoil c’est la discipline course du kitesurf. On a une voile qui ressemble à un parapente qui permet de nous tracter. Et sous les pieds, pour pouvoir avancer, on a une planche qui va être en hauteur, puisqu’on a comme un mât en carbone dessous qui va nous permettre de voler au-dessus de l’eau. On peut atteindre des vitesses assez grandes et aller vite dans très peu de vent. Je pratique ce sport la plupart du temps chez moi à Hyères à la plage de l’Almanarre, un endroit assez connu pour le kitesurf ! 

 

Comment avez-vous commencé le kitesurf ?

Alexia Fancelli : J’ai commencé en 2008, tout simplement, c’est mon père qui pratiquait. Cela faisait un petit moment que je voulais en faire mais on attendait que le matériel soit un peu plus sécurisé. Ça m’a de suite plu ! Et c’est par la suite, en 2013, que je me suis mise au kitefoil (discipline où je pratique en compétition) ! Ici pareil, c’est mon père qui m’a initiée sur les deux supports.

 

Quel est votre parcours sportif, pouvez vous nous présenter votre palmarès ?

Alexia Fancelli : J’ai commencé ma première compétition en 2014, c’était sur le tour national qui est toujours d’actualité. À l’époque cela s’appelait “GDF Suez Energie France”, maintenant c’est le “Engie Kite Tour”. Ça permet de rassembler les professionnels du kitesurf et les amateurs qui font leur première compétition. J’ai commencé par cette compet’ et je l’ai gagnée dans ma catégorie, à la première participation, c’est ça qui a un peu lancé ma carrière !

 

 

Au niveau de mon palmarès je suis 5 fois championne de France. J’ai reçu 2 fois la médaille de bronze au championnat de France. Concernant le tour que j’évoquais plus haut (Engie Kite Tour), je l’ai gagné 5 fois. En 2018, je suis arrivée 3ème au championnat du monde. Enfin, en 2021, j’ai fini 3ème au championnat d’Europe.

 

En quoi consiste votre entraînement quotidien ?

“Ce qui est un peu compliqué c’est qu’on est basé sur la météo. S’il n’y a pas de vent, on ne peut pas s’entraîner !”

Alexia Fancelli : En général, en hiver, puisque les journées sont assez courtes, s’il y a une journée de vent, le matin je vais faire ma prépa physique. J’ai environ 4 séances de prépa physique par semaine à faire. Après, cela dépend des conditions de vent. L’après-midi, je vais sur l’eau pour naviguer, soit en entraînement individuel, soit avec d’autres partenaires. Il y a aussi la coach de l’équipe de France qui peut mettre en place des entraînements. L’été on peut aller jusqu’à 2 entraînements par jour tout simplement puisque les journées sont plus longues. Mais encore une fois, cela dépend des conditions de vent ! 

 

 Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans cette discipline ?

Alexia Fancelli :  Ce qui me plait le plus ça va être le sentiment de liberté et de vitesse ! Comme je disais tout à l’heure, on peut atteindre des vitesses assez élevées. Si les conditions de vent sont bonnes on peut aller (pour ma part) en vitesse pointe à 65-68 km/h et c’est pas mal ! Dans des conditions de vent faible, on peut aller beaucoup plus vite que le vent, jusqu’à 3 fois la vitesse du vent.

“Le kite c’est des sensations de vitesse, de liberté, et puis ce contact avec la nature, on utilise le vent et l’eau pour s’amuser !”

 

Le kitesurf fait son entrée au programme de Paris 2024. Comment vous préparez-vous actuellement pour cet objectif ? Quel est votre ressenti sur la chose ? 

Alexia Fancelli : Depuis l’annonce des Jeux, ma préparation s’est beaucoup plus professionnalisée. Je passe beaucoup plus de temps à l’eau, à m’entraîner, idem à la salle de sport. Au plus on est puissant, au plus on va pouvoir retransmettre l’énergie de la voile dans les jambes, dans la planche et donc aller plus vite ! 

C’est quand même assez stressant puisqu’on se dit qu’il y a un objectif à la clé mais qu’on n’est pas forcément sûre d’y arriver…!  Pour le kitefoil, il n’y aura que 20 participantes pour la médaille, et ces 20 participantes c’est 20 pays. Il n’y aura donc juste qu’une sélectionnée pour la France. L’avantage c’est que comme la France est le pays organisateur, c’est sûr qu’il y aura une Française qui participera aux Jeux. 

Là, nous sommes 4 concurrentes à vraiment pouvoir prétendre à la sélection. Il faut donc être LA meilleure le jour de la sélection !

“L’objectif est loin et proche à la fois, c’est un entraînement quotidien !”

 

Quel est votre meilleur souvenir sportif ?

Alexia Fancelli : Mon meilleur souvenir sportif, je pense que ça va être mon podium aux Championnats d’Europe 2021 où j’ai terminé 3ème. 

“Cela faisait plusieurs mois que j’étais un petit peu à la traîne par rapport aux autres concurrentes. Et le fait de remonter sur un podium, d’être à nouveau sur un top 3, ça m’a vraiment fait du bien ! Ça m’a redonné l’envie d’aller chercher cette sélection olympique !”

 

Avez-vous d’autres passions ? 

Alexia Fancelli : Je suis vraiment très kitesurf dans le sens où on peut utiliser plusieurs planches ! Celle que j’utilise pour la compétition s’appelle une planche de “foil”, on va voler au-dessus de l’eau. Sinon on peut aussi utiliser des surfs comme les surfeurs mais avec notre voile qui va nous permettre de vraiment être dans les disciplines de vagues. Dès qu’il y a des vagues à la maison, (même si dans le sud il n’y en a pas trop !) on va pouvoir surfer en kite. Aussi, il y a un autre sport qui a débuté il y a 3-4ans c’est le “wingfoil” qui permet d’avoir cette sensation de glisse (C’est du foil mais sans kite et sans ligne, on a une voile qui ressemble à un deltaplane gonflable et qui se tient grâce à deux poignées). On va pouvoir s’amuser dans de toutes petites vagues, c’est une discipline vraiment complémentaire ! 

 

Des conseils aux femmes qui aimeraient se lancer dans le kitesurf  ?

“Pour les filles qui veulent se mettre au kitesurf, on dit beaucoup que le kitesurf c’est un sport physique, que ça fait mal aux bras, etc. : PAS DU TOUT ! C’est sûr qu’au début, vu qu’on travaille d’autres muscles on va être fatiguée mais quand on a l’habitude c’est comme tout !” 

Alexia Fancelli :  Il faut faire un sport à côté pour vraiment bosser le foncier parce qu’au final c’est plus un sport loisir ! Lorsqu’on fait du kitesurf, on est accroché à la voile grâce à un harnais qui va nous permettre d’avoir la puissance de la voile au niveau du corps, pas forcément au niveau des bras. J’ai travaillé pendant quelques années en tant que monitrice de kitesurf et on avait des personnes de tout âge : des enfants de 7-8 ans qui étaient motivés jusqu’à des personnes de 70 ans ! C’est accessible à tout le monde, il faut juste se laisser le temps d’arriver au niveau qu’on espère. Pour certaines personnes ça va mettre 3 jours puis pour d’autres pour devenir autonome il va leur falloir plusieurs semaines de pratique avant d’y arriver. 

Il faut se laisser le temps et si ça nous plait, il faut persévérer ! 

 

Le mot de la fin ?

Alexia Fancelli : Merci Femme de sport d’avoir mis en lumière le kitefoil qui n’est pas forcément beaucoup médiatisé même si on le voit apparaitre de plus en plus vu qu’on va arriver aux Jeux olympique ! Et puis comme on dit chez nous : bon vent !

 

 

Merci à Alexia Fancelli pour cette belle interview ! 🏄‍♀️🌊Si cette rencontre vous a plu et que vous souhaitez en découvrir d’autres, n’hésitez pas à consulter la suite de nos interviews exclusives sur notre page.

Inscrivez-vous à notre Newsletter 👋

Soyez la première au courant des meilleures infos sur le sport au féminin ✨💪🏻

Newsletter bimensuelle Femmedesport. Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

close

Ne manquez plus un seul article !

Inscrivez-vous pour en apprendre toujours davantage sur le quotidien de nombreuses entrepreneuses et athlètes féminines. 💌 💪

Soyez la première au courant des meilleures infos sur le sport féminin !

🏋🏼‍♀️

🏋🏼‍♀️

Inscrivez-vous à notre newsletter ! 🏋🏼‍♀️