Les meilleures infos sur le sport au féminin !

Les plus grandes sportives handisport

Les para-sportives brillent tout autant que les sportives valides. Elles sont des athlètes d’exception avec de nombreux talents. 
Découvrez les plus grandes sportives handisport.

 

Beatrice Vio : l’escrimeuse

Amputée des bras et des jambes à cause d’une méningite à méningocoque, cette grande sportive italienne vise sa cible avec précision et rapidité. 
Elle commence l’escrime chez les valides à l’âge de 6 ans.
Aujourd’hui, c’est à l’aide de prothèses qu’elle parvient à tenir son arme. 
Elle obtient un titre paralympique à Rio. Il lui a permis d’augmenter sa notoriété auprès de ses fans et de son public. Beatrice Vio appelée aussi Bebe Vio sera la favorite lors de ces Jeux de Tokyo.
De plus, elle obtient deux titres de championne d’Europe et trois titres de championne du monde. 

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Beatrice Vio (@bebe_vio)

L’escrime est un sport paralympique s’exerçant avec trois types d’arme : l’épée, le sabre ou le fleuret. Les athlètes ayant un lourd handicap sont en fauteuil roulant pour une question d’équilibre durant la duel. 
Il y a trois catégories : les athlètes avec et sans équilibre du tronc et les tétraplégiques. 
Aujourd’hui, l’escrime permet également aux personnes atteintes de cécités de pratiquer ce sport. 

 

Marie-Amélie Le Fur : l’athlète

Cette sportive est une figure de l’athlétisme handisport français. Depuis 2018, elle est présidente du Comité paralympique et sportif français.
Aujourd’hui, Marie-Amélie Le Fur se charge de la promotion du sport pour tous.
C’est à la suite d’un accident de scooter que notre grande sportive handisport perd sa jambe gauche.
Voyant son rêve de devenir pompier professionnel s’éteindre, elle décide de se lancer dans l’aventure de l’athlétisme et se spécialise en saut en longueur et en sprint 100, 200 et 400 mètres. Dans sa catégorie,  Marie-Amélie Le Fur remporte 8 médailles paralympiques dont 3 d’or et 12 médailles mondiales dont 4 titres.  De plus, elle détient le record du monde du saut en longueur et du 400 mètres.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Marie-Amélie Le Fur (@marieamelielefur)

 

Marieke Vervoort : la triathlète

Tétraplégique et perdant l’usage de ses jambes, cette grande sportive handisport belge s’est aventurée dans plusieurs disciplines. Elle a pratiqué le basketball fauteuil, la natation et a été couronnée au triathlon. En 2006, elle gagne le titre de championne du monde.
Elle va, suite à une fragilisation physique, s’orienter vers le char à voile et l’athlétisme. 
Aux Jeux Paralympiques de Londres, Marieke gagne le titre sur le 100 mètres et obtient la médaille d’argent sur le 200 mètres.
En 2015, son palmarès grandit avec trois cérémonies aux championnats du monde à Doha.
A 40 ans, la sportive paralympique mettra fin à ses jours par euthanasie. Son corps souffrait d’une maladie rare et elle a voulu abréger ses souffrances.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Marieke Vervoort (@wielemie.marieke.vervoort)

 

Sophie Pasco : la nageuse

La Néo-Zélandaise surpasse tout le monde dans sa catégorie. Privée de sa jambe gauche, c’est une nageuse hors pair.
Dans l’ensemble de sa carrière, elle possède 29 titres. 
Elle gagne 9 médailles d’or aux Jeux Paralympiques, 16 titres aux championnats du monde et détient le record sur 200 mètres 4 nages aux Jeux. 
Aux championnats du monde, Sophie possède le record sur le 50 mètres, 100 mètres et 200 mètres nage libre. Sans oublier son chrono sur le 50 mètres et 100 mètres papillon.
Une grande sportive handisport !

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Sophie Pascoe (@sophpascoe1)

 

Natalia Partyka : la joueuse de tennis de table

Née sans avant-bras droit, la polonaise gagne même des sets chez les valides. A 14 ans, elle est la plus jeune sportive à participer aux Jeux Paralympiques à Athènes.
Elle gagne trois titres paralympiques en simple dame. De plus, elle obtient l’or à Londres. 
Cette sportive handisport est l’une des rares athlètes à participer aux Jeux Paralympiques et Olympiques. De plus, Natalia défie des sportifs valides dans différentes compétitions internationales. 

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Natalia Partyka (@npartyka)

 

Marie Bochet : la skieuse

Touchée par une malformation de naissance à l’avant-bras gauche, la française est quadruple championne paralympique. C’est grâce à son souci du détail et son perfectionnisme, qu’elle fait partie des meilleures skieuses handisport du monde.
Au début, Marie commence ses premières compétitions avec les valides. Lorsqu’elle rentre au collège, Marie rejoint le club Handisport d’Albertville et ensuite le pôle France de la Fédération de ski. C’est la première athlète handisport à y être acceptée.
N’ayant jamais considéré son handicap comme une faiblesse, elle ne se fixe aucune limite et obtient 4 médailles d’or à Sotchi. Elle s’impose sur 4 disciplines : la descente, le super-combiné, le Super-G et le Slalom géant. Elle possède 15 titres de championne du monde handisport, 67 victoires en Coupe du Monde ainsi que 5 gros globes de cristal et 13 petits globes de cristal. Palmarès impressionnant ! 

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par 𝙈𝙖𝙧𝙞𝙚 𝘽𝙤𝙘𝙝𝙚𝙩 (@mariebochet)

 

 

Surpassant leur handicap et les difficultés, ces femmes et grandes sportives handisport sont une source d’inspiration pour toutes et tous. Elles sont un exemple de persévérance et de courage. Elles vivent leur vie pleinement et se donnent à fond pour leurs passions. 

Nous sommes sur Facebook

La vidéo du moment

Liens utiles

Soyez la première au courant des meilleures infos sur le sport féminin !

🏋🏼‍♀️

🏋🏼‍♀️

Inscrivez-vous à notre newsletter ! 🏋🏼‍♀️