Retrouvez nous aussi sur TikTok ! 🏆

Peut-on pratiquer un sport à un haut niveau en même temps qu’une grossesse ?

Alex Morgan, Alysia Johnson-Montaño, Anaïs Chevalier, Anne-Sophie Mondière, Muriel Hurtis ,Myriam Delobel, Marie-Josée Pérec ou encore Nur Taibi, vous vous demandez sûrement ce que toutes ces femmes font dans cette liste.

Outre le fait qu’elles exercent toutes une carrière plutôt atypique dans les sports de haut niveau allant jusqu’à viser et même pour certaines atteindre les Jeux Olympiques.Leur point commun, le voici, et le titre l’explicite déjà : elles sont maman et toutes sont passées par la case sport et ce durant leur grossesse : la réponse est donc un grand oui !

Mais est-ce une bonne ou une mauvaise idée ? Jusqu’où peut-on aller pour devenir et rester une « fit mum » et quelles sont les pratiques à mettre en place pour que vous et votre bébé gardiez la forme ? Tentons de découvrir le secret de ces femmes qui n’ont pas de limite et peut-être en ferez-vous partie !


Le sport et la grossesse : de nombreux avantages

 

Malgré les nombreuses idées reçues et cette pratique qui parait un peu folle, les avantages sont plus nombreux qu’il y parait. Voici une liste non-exhaustive de toutes ces bonnes choses qui vous attendent : 

(Attention on parle ici d’avantages si le sport est pratiqué de manière raisonnée et que vous optez pour une alimentation variée ET équilibrée )

  • Diminution de 34 % des risques de césarienne.
  • Le cœur et le cerveau de votre bébé en pleine forme 
  • Diminution du stress, de l’anxiété et de la dépression
  • Amélioration du souffle et de la bonne condition générale (vous aidant ainsi à mieux récupérer de l’accouchement)
  • Réduction des maux de jambes, de dos, des douleurs lombaires et pelviennes
  • Amélioration du transit et diminution les risques de constipation
  • Moins de difficulté pour s’endormir
  • Prise de poids plus faible
  • Chasse les nausées
  • Diminution du risque d’hypertension, de diabète gestationnel, de rétention d’eau et de pré-éclampsie
  • Meilleure circulation sanguine 
  • Réduction des risques de formation d’œdèmes et de varices.
  • Diminution des troubles de la libido
 

Les sports à pratiquer pendant la grossesse 

 

On ne le répètera jamais assez, la marche, c’est primordial : que vous soyez ou non une grande sportive : marchez ! C’est sans danger, praticable pendant les 9 mois ; une manière d’activer la circulation sanguine dans les jambes, de renforcer la sangle abdominale ainsi que d’améliorer la respiration !

  • La nage : le moyen de réduire les maux de votre grossesse : moins de nausées plus de tonus. C’est également très bon pour le bébé qui vous remerciera par une bonne position et une bonne descente le jour de l’accouchement.

  • Le Yoga Prénatal : pour être encore plus zen et ainsi diminuer les douleurs.

  • L’aquagym : l’eau toujours l’eau : il n’y a que ça de bon et sans risque pour votre futur bébé ! (Ce sport peut être pratiqué avant et après votre grossesse.)

  • Le coaching sportif :  Vous préférez le suivi personnalisé, selon vos besoins et envies ? Une manière de se motiver seule, entre ami(e)s, de chez soi ou en extérieur. Mettez tout en œuvre pour préparer au mieux votre accouchement.
 

Les sports à ne pas pratiquer pendant la grossesse 

 

Prenez bien note de cette partie, ce sont les sports à ne pas et parfois même SURTOUT pas faire lorsque vous attendez votre bébé. ( sous risque de faire souffrir celui-ci en plus de vous faire souffrir vous. Ne risquez rien, surtout à partir du deuxième trimestre !)

Si vous êtes dans un cas où vous voulez exercer ce type de sport, le plus important est de demander l’avis de votre médecin qui pourra vous dire ce qu’il en est en fonction de votre grossesse à vous : chaque maman est différente.

  • Les sports extrêmes ( parachutisme, alpinisme…)
  • Les sports risquant des chutes et chocs violents niveau abdominal  (ski alpin/nautique, équitation , canoë, VTT, arts martiaux, tous les sports de balle…)
  • Les sports à haute altitude (randonnée, escalade, ski…)

  • Les sports de contacts (judo, karaté, taekwondo, vélo, football, handball, basketball, patinage, séances d’abdominaux…)
  • LA PLONGÉE !! ( À éviter de toute urgence : le manque d’oxygénation peut être très dangereux pour le bébé)
  • Autre : squash, trampoline, course à pieds, tennis…
 

À noter également, l’athlétisme est à arrêter à la fin du deuxième mois de grossesse, même pour les sportives de haut niveau.


Et en terme de mois ça donne quoi ?

 

Du 1er au 3ème mois : modération

Même si votre ventre ne vous gêne pas encore, le mot d’ordre reste le même : modération !

Marche rapide, profonde respiration, étirement , évitez tout sport à risque qui pourrait provoquer une fausse couche !

Du 2ème au 6ème mois : douceur

Il s’agit de la période dite idéale pour commencer le sport, surtout pour vous si vous n’en pratiquiez pas avant votre grossesse ! Mais douceur : on évite encore et toujours les sports de combats et à risques. On oublie même le pingpong (qui pourrait cogner votre ventre) et on se dirige plutôt vers de la gymnastique douce comme le yoga, la natation, la marche ou le stretching.

Du 6ème au 9ème mois : tolérance

La marche, la nage,… : tant que la fatigue n’est pas présente vous pouvez y aller, le tout est encore une fois de privilégier des sports doux avec des mouvements lents.

La yoga, le stretching et la natation peuvent se poursuivre jusqu’à terme, le tout est d’écouter son corps, vous même connaissez vos limites, ne les dépassez pas, pensez à votre bien-être et celui de votre bébé.

Très peu de femmes (25%) respectent ces recommandations durant leur grossesse :  faites partie de ces 25% !


Quelques conseils avant de vous lancer :

 

  • Ne tentez rien si contre-indication de votre médecin
  • Optez pour des séances courtes, régulières et hebdomadaires (40 minutes maximum si vous êtes déjà sportive avant la grossesse)
  • N’allez pas trop loin : on ne pousse pas ses limites 
  • Buvez suffisamment avant, pendant et après 
  • Mangez équilibré sans  oublier l’encas énergétique 
  • Faites des pauses de récupération de 24h 
  • Surveillez votre fréquence cardiaque (max 140-150 pulsations/min)
  • Écoutez votre corps ET votre bébé

Nous sommes sur Facebook

La vidéo du moment

Liens utiles

Soyez la première au courant des meilleures infos sur le sport féminin !

🏋🏼‍♀️

🏋🏼‍♀️

Inscrivez-vous à notre newsletter ! 🏋🏼‍♀️